Site du Scope

Les benzodiazépines ont 5 mécanismes d'action

Le système nerveux est composé de neurones, qui communiquent entre-elles au niveau de leurs extrémités (synapses) à l’aide de substances : les neurotransmetteurs. Ces neurotransmetteurs sont libérés au niveau de la membrane pré synaptique et sont destinées à se fixer sur leurs récepteur, situés sur la membrane post-synaptique. Les deux types récepteurs les plus connus sont ceux sensibles au glutamate (substance excitative) et ceux sensibles au GABA (Gamma-Amino-Butiric Acid : substance apaisante). Un déséquilibre entre ces deux neurotransmetteurs est impliqué dans l'épilepsie, par exemple.

Les récepteurs au GABA sont les plus répandus dans le système nerveux des mammifères. Ils ont donc un rôle déterminant dans de nombreuses missions physiologiques. Ils ont une forme de tube, à l’entrée duquel se trouve des récepteurs. Lorsque la substance active le récepteur, le canal s’ouvre et laisse entrer d’autres substances (généralement, des ions calcium qui vont diminuer l’influx électrique). Mais les récepteurs GABA sont sensibles à d’autres substances comme les stéroïdes, les barbituriques ou les benzodiazépines… Ces substances sont dites modulatrices car elles diminuent ou augmentent l'effet du GABA, mais sont sans effet en absence de GABA.

Les benzodiazépines sont des substances synthétiques qui agissent en modulant l’activité du système nerveux central. Elles induisent une dépression de celui-ci, menant à une sensation de calme et d’endormissement. Elles agissent en facilitant la liaison des neurotransmetteurs GABA, et jouent un rôle important en empêchant l'excitation prolongée des neurones.

060

Grâce à leurs propriétés, elles ont alors 5 actions :

  • Action anxiolytique : L’action principale et la plus souvent recherchée (la plus populaire aussi). Elle se traduit par une diminution des fonctions d’excitabilité imputées par le système nerveux (tension, majoration de l’état d’alerte, hyperactivité…). C’est l’action recherchée par les sujets anxieux.
  • Action hypnotique : Ou encore appelée action sédative. Cette action trouve son origine dans l’état de somnolence que provoque l’utilisation des benzodiazépines.
  • Action amnésiante : Action qui n’a pas été décrite dans un premier temps par les industriels mais par les anesthésistes qui ont constaté que leurs patients ayant reçu des benzodiazépines pouvaient présenter des altérations de la mémoire épisodique (en lien avec l’acquisition de l’information). Les recherches ultérieures ont alors confirmé que les mémoires à court terme, procédurale et sémantique ne sont pas altérées. De nos jours, cet effet est encore recherché par lors des prémédications préopératoires.
  • Action anticonvulsivante : L’activité des neurotransmetteurs et le déséquilibre entre les récepteurs G.A.B.A. et ceux au glutamate aurait une imputabilité dans l’épilepsie. En saturant les récepteurs G.A.B.A. les benzodiazépines empêchent l’apparition ou augmentent les seuils d’apparition des convulsions cloniques. En revanche, devant un sevrage trop rapide, elles peuvent entraîner la survenue paradoxale de crises convulsives. Leur utilisation dans les toxidromes diminuerait le seuil épileptogène et leur antagonisation n’est plus systématiquement recherché.
  • Action myorelaxante : Les benzodiazépines ont également une action centrale, qui diminue le tonus des fibres striées en diminuant l’excitation des motoneurones.

Les benzodiazépines forment une grande famille de thérapeutiques fréquemment rencontrées. Si elles appartiennent à cette famille grâce à leurs propriétés communes, leur pharmacocinétique (délais de métabolisation/élimination, temps de demi-vie…) favorise pour chaque molécule une ou plusieurs de ces caractéristiques. Si l’action hypnotique est recherchée par une forte dose de benzodiazépine à demi-vie courte, l’action anxiolytique sera plus une conséquence d’une métabolisation lente, perpétuant un «dosage résiduel» plus important sur le long terme.

En cas de surdosage, il faudra utiliser l'antidote des benzodiazépines : le Flumazénil

060

Sources de l'article
https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/benzodiazepines

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/focus-medicaments/article/les-benzodiazepines#

http://ecn.bordeaux.free.fr/ECN_Bordeaux/CSCT_files/RDP_2006%20intox%20214.pdf

https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2021.10355

https://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles/benzodiazepines_fr

https://www.vidal.fr/medicaments/substances/flumazenil-4136.html

https://urgences-serveur.fr/flumazenil,882.html

https://lecerveau.mcgill.ca/

Pour aller plus loin : Ce site qui nous a aidé dans la rédaction de l’article.

Date de dernière mise à jour : 05/11/2022