Site du Scope

Le syndrome des loges peut être une complication de l’immobilisation plâtrée

L’immobilisation par plâtre est un moyen de traitement de certaines atteintes du système musculo-squelettique. Sa confection (normalement par un médecin ou par un infirmier formé en gypsothérapie) n’est pas sans risque et peut entraîner des complications dont la plus grave est le syndrome des loges.

 

Le syndrome des loges

Le syndrome des loges est une atteinte pathologique d’une loge aponévrotique non extensible d’un membre lié à une augmentation de la pression intramusculaire, entrainant alors une ischémie. Il se manifeste par un enchainement d’évènements auto-entretenus, s’initiant par un œdème tissulaire à la suite d’un traumatisme, qui va croitre dans un espace clos, la loge, et augmenter la pression de celle-ci. Face à cette pression, la perfusion cellulaire est diminuée, voire supprimée, ce qui génère une ischémie du muscle. Cette ischémie va pérenniser le phénomène oedématique en générant une fuite lymphatique, majorant l’œdème dans la loge, et créer ainsi un cercle d’auto-alimentation du syndrome tant qu’aucune action médicale n’est entreprise.

018

Dans le cas le plus dramatique, où aucune action est entreprise, l’ischémie peut évoluer jusqu’à une nécrose musculaire, pouvant conduire à une rhabdomyolyse, une infection et une hyperkaliémie. Toutes ses complications non traitées peuvent mener à l’amputation, voire au décès du patient.

Un syndrome des loges se manifeste par un ensemble de signes cliniques, résumés par les 5 P :

  • Pain (Douleur)
  • Paresthésie
  • Paralysie
  • Pâleur (Temps de recoloration cutané allongé, supérieur à 3 seconde)
  • Pulse (Absence de pouls)

Le diagnostic, bien que le regroupement des signes cliniques soit évocateur, repose sur la mesure de la Pression Intra Musculaire (P.I.M.), qui doit être inférieure à 30 mmHg.

Le syndrome des loges est une urgence thérapeutique. Le traitement doit être entrepris le plus tôt possible, au mieux dans les 6h suivant le début des symptômes. Il passe par une aponévrotomie d’urgence, ou en cas de doute, par une fasciotomie

 

Lien entre le syndrome des loges et les plâtres

La confection d’un plâtre revient à créer une loge artificielle non extensible autour d’un membre à la suite d’un traumatisme ayant engendré une fracture. Ce mécanisme traumatique va générer un œdème, qui une fois contenu par le plâtre ne pourra pas s’étendre et va donc comprimer les tissus musculaires sous ce plâtre, pouvant créer un syndrome des loges.

Dans certains cas, un syndrome de Volkmann, se traduisant par une attitude de la main en griffes irréductible est caractéristique. Il associe :  une flexion du poignet et une hyper extension des jonctions métacarpo-phalangiennes. Une flexion des jonctions inter phalangiennes peut apparaitre sur les immobilisations par B.A.B.P. (plâtres qui vont de la main jusqu’à la moitié du bras) circulaire de fracture de l’avant-bras, notamment après que celle-ci a été réduite à la suite d’un déplacement.

Il s’agit d’une complication d’un syndrome des loges , traduisant la rétraction ischémique séquellaire des muscles fléchisseurs de la loge antérieure de l’avant-bras.

018

Sources  de l'article :

Syndrome des loges (compartimentale), Danielle CAMPAGNE, MD, University of California, San Francisco, Le manuel MSD version pour les professionnels de la santé, janvier 2021 : https://www.msdmanuals.com/fr/professional/blessures-empoisonnement/fractures/syndrome-des-loges-compartimental
Syndrome des loges aigu des membres, Hôpitaux Universitaire de Genève, Novembre 2017 :  
https://www.urgences-ge.ch/sites/rug/files/protocoles/Protocoles/non-traumatologique/syndrome_loges_aigu.pdf
Présentation d’un cas clinique
, David LARICOURT, SAU Hautepierre, CHRU Strasbourg, Mai 2008 : 
http://rdv-urgence.chru-strasbourg.fr/sites/default/files/documents/ru/05/02.pdf

Source image :  
Fasciotomie avec nécrose d’une loge  : 
https://oer.uclouvain.be/jspui/bitstream/20.500.12279/243/1/Simon%20Vandergugten_Syndrome%20des%20loges%20du%20membre%20inf%C3%A9rieur.pdf

Date de dernière mise à jour : 29/12/2021