Site du Scope

Le Propofol peut colorer les urines en vert

L’urine est un déchet naturel du corps. Son examen : la quantité, sa clarté ou son odeur sont des données cliniques qui sont évaluées au quotidien par les professionnels de santé. Si besoin, il est possible de les analyser, à l’aide d’un arsenal technologique. Au moyen-âge, les médecins allaient même jusqu’à les gouter, pour en mesurer d’avantage leurs propriétés. On retrouve dans les urines de nombreux déchets de l’organismes, destinés à l’élimination après filtration par le rein, qui la produit.

La couleur de l’urine est elle aussi une donnée clinique à prendre en compte. Physiologiquement, l’urine est de couleur jaune clair, limpide et d’odeur safranée (sans odeur forte du moins…) et légèrement acide. Le changement de couleur de l’urine peut témoigner de la présence en excès de certaines substances : une couleur jaune foncée (classiquement comme les urines du matin) sont plus concentrées en urobiline. Une couleur orangée ou brune peut se rencontrer devant des atteintes des voies digestives. Des urines rosées à rouge peuvent indiquer une présence de sang dans les urines. A l’inverse, une couleur plus clair voir incolore, témoigne d’une plus grande dilution.

029

En plus de pathologies, certains colorants alimentaires (naturels ou artificiels) peuvent colorer les urines. Dans un usage plus médical, le bleu de méthylène (utilisé dans la coloration d’histologique de tissu) peut lui aussi faire colorer les urines en bleu. Certains médicaments comme l’érythromycine ou l’hydroxocobalamine (Vit B12) peut colorer les urines en rouge/orangées. Pour sa part le propofol… peut les colorer en vert (ou rose, si le pH est acide).

Le propofol est un anesthésique général d’action rapide et de courte d’urée (très reconnaissable à son aspect laiteux) utilisé en anesthésie principalement ou dans certaines situations en médecine d’urgence (certains urgentistes l’utilisent volontiers sur des réductions de luxation). Son mécanisme d'action est mal connu, toutefois le propofol semble provoquer des effets sédatifs/anesthésiques par la modulation positive de la fonction inhibitrice du neurotransmetteur GABA activé par la fixation du récepteur GABA.

Il est aussi possible que des sédations soient entretenues avec du Propofol et lors des perfusions de longue durée, une coloration verte des urines peut apparaître. «La couleur verte est alors liée à la présence de métabolites phénoliques, autrement dit des molécules issues du métabolisme hépatique de cet anesthésique. La coloration anormale des urines apparaît lorsque la dégradation du propofol par le foie est dépassée par les capacités d’élimination de l’organisme. L’urine verte n’est pas toxique pour le rein dont elle n’altère pas le fonctionnement».

029

Sources  de l'article :
https://www.vulgaris-medical.com/
https://www.vidal.fr/

https://sofia.medicalistes.fr/

Source image : https://fr-fr.facebook.com

Date de dernière mise à jour : 15/03/2022