Logo v 2 0

Un pouls paradoxal est un signe clinique de tamponnade cardiaque

La tamponnade cardiaque est une pathologie large avec de nombreux signes cliniques. Son diagnostic précoce est un facteur de pronostic majeur, il est donc important d’envisager cette pathologie au plus tôt. Le phénomène est défini par la S.F.M.U. par «La tamponnade est un tableau qui associe une hypotension artérielle ou un état de choc avec un épanchement péricardique compressif»

Les causes d’une tamponnade sont multiples et peuvent donc évoluer différemment. Rappelons que toute péricardite peut évoluer défavorablement en tamponnade. D’une manière générale, les causes les plus fréquentes des sujets jeunes et celles des sujets âgés sont différentes. Le sujet âgé rencontre fréquemment un tableau de tamponnade d’étiologie néoplasique. Les sujets jeunes sont confrontés majoritairement à une cause traumatique.

026

La tamponnade peut se présenter sous plusieurs formes cliniques. La difficulté est de la reconnaitre comme un état précurseur d’instabilité hémodynamique.  Les signes cliniques fréquents sont la dyspnée la tachycardie et la sensation d’oppression thoracique. Mais en l’absence de traumatisme, ces signes sont peu spécifiques. La recherche d’autres signes peut donc apporter une précision diagnostique : des signes d’insuffisance ventriculaire droite, une modification de l’E.C.G. ou un épanchement péricardique visible à l’échographie cardiaque.

L’intervenant a déjà comme habitude de prendre le pouls périphérique. Cela permet ainsi de quantifier la fréquence cardiaque, mais aussi d’en apprécier sa qualité. Un pouls régulier bien frappé serait de meilleur augure qu’un pouls irrégulier ou filant. Mais dans un tableau de tamponnade, un phénomène particulier peut se produire : le pouls paradoxal, il se décrit comme un pouls mieux frappé à l’expiration. Dans une situation (assez théorique dans un contexte de tamponnade) où la victime peut maintenir sa respiration bloquée après une longue expiration, le phénomène s’observe plus facilement. L’explication physiologique de ce phénomène est que, lors de l’expiration, la dépression pulmonaire et l’effet de gradient de concentration associé favorise l’étirement du péricarde et permet ainsi un meilleur remplissage du ventricule. Ceci engendrera une éjection ventriculaire plus efficace et donc un pouls plus perceptible. Ce signe clinique s’appelle également le signe de Kussmaul.

026

La S.F.M.U. recommande comme traitement de la tamponnade : La tamponnade cardiaque est une véritable urgence médico-chirurgicale requérant un diagnostic et un traitement rapides. En cas d’instabilité hémodynamique, un remplissage vasculaire doit être débuté sans délai on adjoindra aux solutés de remplissage un support inotrope et vasopresseur de type adrénaline en perfusion continue. La dobutamine pourrait être une alternative théoriquement séduisante. Il est régulièrement recommandé de préserver la ventilation spontanée le plus longtemps possible car La modification brutale des régimes de pression intrathoracique lors du passage en ventilation contrôlée peut s’avérer dramatique. Le seul traitement efficace repose sur le drainage péricardique en urgence soit par péricardiocentèse échoguidée, soit par péricardotomie.

 

Pour en savoir plus, consulter le Bulletin N°10 : La tamponnade cardiaque

 Le diagnostic de tamponnade doit s'envisager tôt

 L'évaluation de la qualité du pouls permet de mettre en évidence un pouls paradoxal

 Un poul paradoxal est un poul mieux senti en expiration forcée

Sources de l'article
https://www.sfmu.org

Date de dernière mise à jour : 05/02/2024

Questions / Réponses

Aucune question. Soyez le premier à poser une question.
Anti-spam
 
  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.