Site du Scope

Les lactates sont des biomarqueurs de l'hypoxie tissulaire

Le lactate est un métabolite du glucose dont la mesure et le suivi est utilisé depuis longtemps dans les services de soins aigus (réanimation, soins intensifs, soins continus…) pour évaluer l’importante de la souffrance tissulaire. De plus en plus, la mesure de sa valeur apporte un intérêt comme donnée clinique dans la prise en charge du patient. En revanche, elle demande quelques connaissances pour travailler avec et l’interpréter convenablement.

Origine physiologique : Puristement, il existe deux formes de lactate. Le D-lactate est produit par une forme de bactérie en petite quantité et n’a d’intérêt clinique que lorsque le phénomène prend de l’ampleur (comme le syndrome du grêle court). Le L-lactate est celui qui nous intéresse et que nous dosons quotidiennement. Il est le résultat d’un cul de sac métabolite, lorsque le pyruvate ne peut pas être métabolisé par le cycle de Krebs à cause de l’absence d’oxygène. Normalement, le pyruvate intègre la mitochondrie pour produire de l’énergie. Mais en l’absence d’oxygène, le pyruvate peut aussi subir une forme de fermentation pour produire une petite dose d’énergie, ce qui produit des lactates. Nous avons abordé cette problématique dans le bulletin N°8 sur les urgences de la main et l’intérêt de refroidir un membre sectionné. Une élévation de la lactatémie peut témoigner d’une augmentation de la production ou d’un défaut de l’élimination par le foie (cycle de Cori). Un taux élevé se rencontre fréquemment dans un contexte d’effort musculaire intense ou d’hypoxie tissulaire.

009

Mesure de la valeur : Les deux méthodes les plus courantes pour mesurer le taux de lactates dans le sang sont le prélèvement sanguin (un tube gris amené rapidement au laboratoire et piqué sans garrot) et le prélèvement artériel de gaz du sang. De plus en plus, le prélèvement capillaire dès l’accueil (I.O.A.) ou en préhospitalier (V.L.I., S.M.U.R.) se démocratise et la valeur permet de servir de donnée de triage ou d’axe de prise en charge. L’appareil et la méthode de mesure sont sur le même principe que la mesure de la glycémie capillaire.

Intérêt du dosage : L’intérêt du dosage de la lactatémie est double. Elle peut être utilisée comme valeur diagnostique dans la douleur thoracique et le syndrome coronarien aigu (augmentation de la lactatémie comme valeur prédictive d’un épisode coronaire aigu), dans le malaise avec perte de connaissance (hyperlactatémie en cas de crise comitiale) ou encore dans la douleur abdominale. La lactatémie peut également être une valeur pronostique comme dans le sepsis, l’arrêt cardiaque ou chez le traumatisé sévère. Dans le cas de l'expositiona aux fumées d'incendie, l'augmentation des lactates indique la sévérité de l'intoxication et peut justifier la mise en place d'antidotes.

La lactatémie capillaire, facilement et rapidement réalisable est un indicateur fiable avec un intérêt réel dans la prise en charge d’un patient. Sa prise en compte n’est pas encore automatique mais de nombreuses études cliniques tendent à développer et démocratiser son utilisation.

009

Date de dernière mise à jour : 28/10/2021