Site du Scope

L’unité de mesure pour quantifier un tabagisme est le «paquet-année»

En science, lorsque l’on cherche à quantifier quelque chose, on a recours à une unité de mesure. Une unité de mesure est une grandeur de référence servant à mesurer d'autres grandeurs de même nature. Il existe, entre autres, des unités de mesure pour la longueur, le volume, la masse, l'aire, la capacité, la température

En médecine, il existe aussi une unité de mesure pour quantifier le tabagisme : le paquet-année (P.A.). En effet, la quantification de la consommation du tabac aurait pu se faire en comptant le nombre de cigarettes, ce qui est d’ailleurs fait au quotidien lorsqu’un patient vous dit qu’il fume 10 cigarettes par jours, mais il n’est pas représentatif de l’impact du tabac sur les poumons. En effet, la prise en compte de ce facteur de risque cardiovasculaire doit tenir compte de la durée d’exposition aux fumées de cigarette, c’est-à-dire l’ancienneté de la consommation.

Prenons deux exemples chez deux fumeurs qui fument 10 cigarettes par jour aujourd’hui. Le premier exemple est une personne jeune de 17 ans qui débute une consommation depuis l’année dernière et qui grandit à mesure de son budget. Le deuxième est un chef d’entreprise qui, à la suite d’un infarctus, a diminué sa consommation de 40 cigarettes (2 paquets) qu’il a fumé pendant 10 ans à 10 cigarettes à ce jour. Pour la première personne, sa consommation de tabac est estimée à 0,5 P.A. alors que pour la deuxième personne, sa consommation est de 20 P.A.

033

Alors comment quantifie-t-on cela ? Pour commencer, Pour que le calcul soit uniforme, un paquet est réputé contenir 20 cigarettes (version américaine), quel que soit le lieu de consommation. Un paquet-année correspond à la consommation d’un paquet (20 cigarettes) par jour pendant un an. Pour faire le calcul, il faut donc multiplier le nombre de paquet fumés par jour (sur la base qu’un paquet = 20 cigarettes) par la durée (en année) où la personne a eu cette consommation. Ainsi 1 paquet-année correspond à la consommation de 1 paquet de 20 cigarettes par jour pendant 1 an (soit 365 paquets réellement consommés dans l'année).

Mais ce calcul reste une indication approximative, car si on observe deux autres patients : le premier fume 1 paquet (20 cigarettes) depuis 10 ans alors que le second fume un demi-paquet mais depuis 20 ans. Ils ont tous les deux une consommation de 10 P.A. Mais en terme de facteur de risque de développer une pathologie pulmonaire (cancer du poumon, entre autre) le risque est plus fort pour le deuxième. En effet, l’intensité (le nombre de cigarettes) du tabagisme élève le risque de pathologie à la puissance 2, quand la durée du tabagisme élève le risque à la puissance 4. Sur cette règle mathématique, il vaut mieux avoir fumé beaucoup que fumé longtemps.

De nos jours, les calculateurs automatiques offrent un calcul rapide et permettent également de quantifier la consommation de tabac chez des personnes qui fument autre chose que de la cigarette : cannabis, tabac à rouler, chicha... et pour lesquelles une quantification en cigarette est plus difficile, surtout quand il y’a une consommation cumulée (cigarette + chicha, cigarettes + joints…)

Sources  de l'article :
https://www.alloprof.qc.ca/
http://medicalcul.free.fr/

http://www.chups.jussieu.fr

Source image
https://solidarites-sante.gouv.fr/

Date de dernière mise à jour : 08/04/2022